Loubna Abidar : «On m’insulte parce que je suis une femme libre»

droit des femmes
Loubna Abidar n’a pas eu plus de chance par la suite, ni la police ni les médecins ne souhaitant la prendre en charge. «La nuit a été terrible. Les médecins à qui je me suis adressé pour les secours et les policiers au commissariat se sont ri de moi, sous mes yeux. Je me suis sentie incroyablement seule…»
http://www.lefigaro.fr/cinema/2015/11/12/03002-20151112ARTFIG00115-loubna-abidar-on-m-insulte-parce-que-je-suis-une-femme-libre.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s