Archives du mot-clé Justice

Le psychiatre, la mère infanticide et le choix des mots

Daniel Zagury.001

« L’expertise, c’est la pédagogie de la complexité »
http://tempsreel.nouvelobs.com/faits-divers/20160822.OBS6652/le-psychiatre-la-mere-infanticide-et-le-choix-des-mots.html?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1472411011

Publicités

La demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage rejetée

Droit des femmesJacqueline Sauvage reste en prison. La procureure de Melun, Béatrice Angelelli, a annoncé que le tribunal d’application des peines (TAP) de Melun (Seine-et-Marne) avait rejeté vendredi 12 août la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent et partiellement graciée par François Hollande en janvier.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/12/la-demande-de-liberation-conditionnelle-de-jacqueline-sauvage-rejetee_4981797_3224.html#xtor=RSS-3208?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Une ado ne pourra avorter après un viol : la décision qui choque les femmes au Mexique

Droit des femmesCitlali a 13 ans, cette adolescente mexicaine, violée en mai dernier, ne pourra pas avorter. « Le procureur avait qualifié cette affaire de viol, mais le juge a transformé ce crime en attentat à la pudeur, ce qui est un délit mineur ».
« Cela retire à cette jeune fille le droit à l’avortement, qui est autorisé par le code pénal de Sonora en cas de viol »
http://www.elle.fr/Societe/News/Une-ado-ne-pourra-avorter-apres-un-viol-la-decision-qui-choque-les-femmes-au-Mexique-3137110#

Etats-Unis : décision historique de la Cour suprême sur le droit à l’avortement

Droit des femmesHillary Clinton a déclaré que cette décision de la Cour suprême était une « victoire pour les femmes au Texas et à travers les Etats-Unis » ajoutant : « Avorter en sécurité devrait être un droit pas seulement sur le papier, mais aussi dans la réalité. »
Elle poursuit : « Le combat pour le droit à l’avortement n’est pas fini. Le prochain président devra protéger la santé des femmes. Les femmes ne seront pas punies pour avoir exercé leurs droits élémentaires. »
http://mobile.lemonde.fr/ameriques/article/2016/06/27/etats-unis-decision-historique-de-la-cour-supreme-sur-le-droit-a-l-avortement_4959140_3222.html?xtref=https%3A%2F%2Ft.co%2FSdj7z9NYOy

Bébé congelé à Carcassonne : la mère condamnée à 7 ans de prison

droitdesfemmes1« Quand le bébé est sorti, je l’ai attrapé par la tête pour ne pas qu’il tombe dans l’eau, puis j’ai coupé le cordon avec un ciseau. Après, j’ai lavé le bébé qui a pleuré et je l’ai caressé. Je l’ai ensuite enveloppé dans une couverture pour le réchauffer».
Elle avait ensuite indiqué être allée se doucher avant de reprendre le bébé dans ses bras puis s’être dirigée vers le congélateur et y déposer le nouveau-né, enveloppé dans une couverture.
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2016/05/19/bebe-congele-la-mere-condamnee-a-sept-ans-de-prison
http://www.bfmtv.com/societe/brest-une-femme-mise-en-examen-pour-infanticide-975482.html

Chronique de trois morts annoncées… Quand la justice choisit le moindre coût

droitdesfemmesIsabelle Steyer, avocate : « dès sa sortie du palais de justice, il a continué à la poursuivre, à la guetter, à lui téléphoner et à lui envoyer des SMS. […] Tous les clignotants étaient au rouge. La justice a choisit et je le dis haut et fort, la justice a choisit le moindre coût. Sauver une victime c’est… lui trouver un logement en urgence ; la muter en urgence ; placer en détention l’homme violent ; à l’issue de sa peine, le faire suivre par un juge d’application des peines ; assurer à la victime un suivi psychologique et la faire aider par une équipe. Tout cela a un coût élevé. La société française a décidé de ne pas le faire. Que se passe t il alors?
La victime est traquée.
Elle fuit de chez elle.
Elle se réfugie chez ses parents.
Elle se cache et vit dans la peur.
Elle ouvre les portes des commissariats et personne n’accorde d importance à ses mots.
Elle repart encore plus abîmée.
Elle est suivie épiée et traquée textotée et smsée par un fauve qui l’attend au coin de la rue.
Il a quadrillé le quartier, et attend qu’elle sorte.
Le scénario est tellement théâtralisé qu’il démontre la volonté de tuer. »
http://www.avocat-steyer.fr/violences-faites-aux-femmes-justice/

Turquie. Pinar Selek, une femme face 
à l’appareil politico-judiciaire

droit des femmesMilitante pour les droits des femmes, des minorités, pour la reconnaissance du génocide arménien, 
la sociologue, essayiste et romancière fait l’objet d’une cabale judiciaire.
http://www.humanite.fr/turquie-pinar-selek-une-femme-face-lappareil-politico-judiciaire-582307